22/11/2003

La droite n'existe pas ..

J'entends parler en ce moment de "valeurs de droite" censées être véhiculées par l'UMP et  que nous ne devons pas perdre cela de vue sans menacer la cohésion de la droite. Ces politiques prennent vraiment trop ce concept au sérieux.
La gauche est unie par l'égalitarisme le plus nauséabond, la haine de la propriété privée, la priorité de l'égalité sur la liberté, la solidarité coercitive, etc.
Mais à droite au contraire, on trouve des défenseurs de l'Etat-Nation, des amis de la mondialisation, des puritains conservateurs, et il faut avouer que la seule valeur qui ressemble de loin à un lien d'union de toute cette droite c'est l'idée de l'économie de marché, bien que malmenée par des Pasqua, Bayrou et autres qui sont des authentiques supporters de la Taxe Tobin. Ces divergences n'existent pas à gauche, tout simplement parce que la droite est un concept falsifié qui n'a de sens que pour abattre la gauche.
 
Pour certains autoritaristes de permier ordre, l'Etat a un rôle d'administrateur moral, d'épurateur du vice et d'inquisiteur de la vertu et rejoignent ainsi la gauche et sa vision paternaliste fascisante de l'Etat, et au milieu de ce vaste ensemble des plus nausébaonds, on trouve les libéraux unis par le sentiment que la liberté est la seule morale qui prévaut. Ils font front contre la droite au sujet de la Pentecôte supprimée (soit la solidarité institutionnalisée et  la fraternité imposée par l'Etat-Mafia : une mesure joyeusement national-socialiste !), contre la gauche qui veut atteindre le même but par le chemin des prélèvements, front au sujet de la drogue à l'image d'un Madelin qui veut dépenaliser le cannabis et d'autres libéraux débarassés du joug politicien prônant la légalisation de toutes les drogues et d'organiser leur circulation au coeur d'un marché libre, ceux-ci prônent également le droit de porter des armes, ils ne sont pas à l'image de la droite gouvernementale, ni de la droite adepte de l'Etat-Nation qui les répugne tout autant, ils sont la représentation même du pluralisme de cette "droite" et un pluralisme qui ne peut être unifié au sein d'un parti unique à gérance stalinienne, interdisant tout débat interne et sous-courants.
 
La droite n'existe pas  : il existe le Souverainisme qui sacrifie le capitalisme sur l'autel de la défense des intérêts nationaux, le Conservatisme qui tente d'instaurer l'Etat-moraliste de ses rêves au mépris d'un Etat qui n'aurait que le seul rôle de policier comme le réclament les libéraux; la droite ?
Quelle droite ? Elle est tant divisée que le simple concept de "droite" est vide de toute substance sur le pan théorique et idéologique et pourtant faire front contre des inquisiteurs marxisants de la pire espèce en unissant tous ces sous-courants dits de "droite" est nécessaire sinon indispensable, autrement dit l'UMP ne doit prétendre à plus qu'à une réunion d'hommes de droite.
 
La gauche par contre, existe bel et bien, c'est pourquoi l'union des sous-courants capitalistes ou assimilés doivent répondre à l'appel pour combattre le cancer gauchisant, à défaut d'un Reagan ou d'une Tatcher au pouvoir ..
 
Alors que l'on ne me parle plus de "valeurs de droite" ...

20:02 Écrit par La Fronde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.